« Mes engagements
envers la Suisse »

Président de la fédération suisse du tourisme

 

« Mes engagements
envers la Suisse »

Président du conseil de fondation de Bibliomedia

 

« Mes engagements
envers la Suisse »

Président des Remontées Mécaniques Suisses

 
 
 

Actualités

Débat entre Dominique de Buman, conseiller national PDC fribourgeois et Jean-Christophe Schwaab, conseiller national socialiste vaudois.

Ecouter


L'English of Guy Parmelin fait réagir a lot

par 24 heures | 4 décembre 2015

Le candidat UDC vaudois au Conseil fédéral se fait railler pour son anglais.Mais nombre de collègues le défendent aussi.

Lire la suite


Servir et chercher le compromis

par PDC suisse | 3 décembre 2015

Le Fribourgeois Dominique de Buman a été élu mardi à la deuxième vice-présidence du Conseil national - Interview.

Lire la suite


La solidarietà latina

par TSI | 3 décembre 2015

Aujourd'hui, le nouveau parlement sorti des urnes cet automne siège pour la première fois. Découvrez les nouveaux visages et ceux qui tireront les ficelles dans les différents partis.

Lire l'article


Motus et bouche cousue au PDC

par La Liberté | 30 novembre 2015

FRIBOURG - La succession d'Eveline Widmer-Schlumpf a été occultée lors de l'assemblée des délégués PDC. Le second tunnel du Gothard a, lui, fait débat.

Lire l'article


Am Montag startet das neugewählte Parlament in die neue Legislatur. CVP-Nationalrat Dominiquede Buman, Präsidentdes STV, über Allianzen,Stolpersteine und wichtige Dossiers.

Weiterlesen


L'insaisissable Thomas Aeschi

par La Liberté | 25 novembre 2015

CONSEIL FÉDÉRAL Depuis son entrée en politique en 2009, le parlementaire UDC Thomas Aeschi intrigue et séduit. Pour le décrire, deux adjectifs récurrents: «sympathique» et «ultralibéral».

Lire l'article


Dominique de Buman bientôt au perchoir

par La Liberté | 21 novembre 2015

Le Fribourgeois Dominique de Buman devrait accéder à la présidence du National dans deux ans. Le groupe PDC l'a désigné hier à l'unanimité pour revendiquer au nom du parti la deuxième vice-présidence de la Chambre, un poste qui sera repourvule 30 novembre.

Lire l'article


Le risque d'absence de campagne de votation.

Ecouter


Jeu ouvert pour les outsiders de l'UDC

par Le Matin | 14 novembre 2015

CONSEIL FEDERAL - Onze candidats ontannoncé la couleur à l'UDC. Le futur élu figure-t-il parmi eux? Dans la Berne fédérale,rien n'est certain avant le 9 décembre.

Lire la suite


Tourisme - Les stations visent la relève suisse

par La Liberté | 3 novembre 2015

Plombées par le franc fort, les stations veulent séduire davantage la clientèle helvétique.Avec un accent tout particulier sur la jeunesse, qui tend à délaisser les pistes.

Lire la suite


Governo Otto anni che nessuno immaginava

par Corriere del Ticino | 30 octobre 2015

Quando nel 2007 fu eletta Widmer-Schlumpf, si pensava che 1'UDC sarebbe stata al gioco ma così non fuMolte le conseguenze di quel «coup de thatte», globalmente più positive per la sinistra che per il centro

Lire


L'analyse des résultats des dernières élections fédérales révèle que sans les apparentements entre partis, la droite aurait remporté une victoire encore plus éclatante le 18 octobre dernier

Ecouter


En enregistrant les entretiens, le PDC souhaite s'assurer de la fiabilité des candidats. Il s'agit également d'un moyen de faire pression sur les futurs élus pour qu'ils respectent leurs engagements.

Ecouter


Il s’agirait là du Romand le plus en vue pour remplacer Eveline Widmer-Schlumpf.

Ecouter


N'ayant plus à affronter la populaire Grisonne en duel, l'Union démocratique du centre a les mains libres et le temps nécessaire pour présenter son ticket de rêve à l'Assemblée fédérale, qui élira le nouveau ministre le 9 décembre.


Eveline Widmer-Schlumpf tourne la page sans états d'âme. La forte avancée de l'UDCn'a pas joué un rôle décisif dans son retrait, dit-elle. Un bilan mitigé selon la droite, extraordinaire selon les autres.

Lire


Opinion

Les fameux 70.- supplémentaire du projet "Prévoyance Vieillesse 2020"

Dans le projet soumis en votation populaire, les rentes en cours sont maintenues. Notamment celles du 2ème pilier, alors que le taux de conversion actuel est trop élevé en regard du vieillissement de la population et de la faiblesse des rendements. Il est donc normal que ce ne soit que les nouveaux rentiers qui touchent les 70.- supplémentaires dans le 1er pilier !

Ces 70.- favorisent les petites rentes, puisque ce montant est linéaire, quelle que soit la rente de base. D'autre part, les 70.- seront financés dès 2021 seulement par un prélèvement social AVS de 0,3% sur les salaires, payé paritairement par les employeurs et les employés. Cela signifie un effort de solidarité demandé à celles et à ceux qui ont une situation aisée, dès le moment où l'ensemble des revenus sont soumis à cette ponction, sans plafonnement ! En clair, les personnes très riches paieront bien plus que les 70.- !

Voilà la réalité ! Un OUI s'impose dès lors le 24 septembre.

Dominique de Buman

Vice-président du Conseil national


600e anniversaire de la naissance de Nicolas de Flüe

Frère Nicolas, le médiateur

Nicolas de Flüe n’est pas seulement le protecteur de la Suisse contre la guerre et les conflits intérieurs, il est le porteur de l’ADN de son identité nationale, une et fédéraliste. Lorsqu’à tous les niveaux de l’Etat – communes, cantons et Confédération – nous dirigeons notre pays en intégrant toutes les sensibilités à l’exercice du pouvoir, nous ne faisons rien d’autre que ce qu’a fait Frère Nicolas en 1481 en réconciliant les cantons-ville et les cantons-campagne et en les convaincant d’étendre le partage de leur idéal commun de liberté à Fribourg et Soleure.

Ce qu’il y a de fort chez Nicolas de Flüe, c’est sa capacité à transformer en culture civique un renoncement des acteurs politiques à une partie de leurs exigences au profit d’un bien communautaire plus élevé. Ce phénomène se traduit dans notre société suisse contemporaine par notre propension à chercher des solutions équilibrées où chaque sensibilité est plus ou moins prise en considération. C’est une composante essentielle de la cohésion nationale.

La recherche constante de la paix a guidé le parcours de Frère Nicolas dont la personnalité a tellement marqué le destin de la Suisse que celle-ci a très rapidement opté pour la neutralité, qu’elle a vu la naissance de la Croix-Rouge et qu’elle offre aujourd’hui ses bons offices,partout dans le monde, à qui veut saisir cette chance.

Frère Nicolas, un vrai patron d’une terrible efficacité ! Encore faut-il invoquer sa protection…

Dominique de Buman

Vice-président du Conseil national


 

Contact

Dominique de Buman
Envoyez-moi un e-mail

 
 
 

Suivez Dominique De Buman sur Twitter

Mes engagements liens divers

Conseiller national - Site de l'assemblée fédérale - le Parlement suisse
Président de la Fédération suisse du tourisme - Fédération suisse du tourisme
Président des Remontées Mécaniques Suisses - Remontées mécaniques suisses
Président du conseil de fondation de Bibliomedia - Baobab Books